J’ai été Vincent

J’ai participé à un jeu de rôle littéraire regroupant de nombreux blogueurs réunis dans une auberge fictive. Il s’agissait de mon premier jeu collectif d’écriture. L’idée était simple : chaque blogueur invente un personnage, ce dernier occupe l’une des chambres de l’auberge dans laquelle se trouve un carnet qu’il remplit deux ou trois fois par semaine. Les notes de tous les carnets sont publiées sur le site web (bien réel lui).

Un forum de discussion réservé aux blogueurs permet d’échanger et de proposer des interactions entre les personnages.

Il y a eu plus de 80 participants sur les trois mois et demi d’ouverture de l’auberge et plus de 800 billets publiés pendant cette période. Ça a été une aventure épique. Je vais vous présenter mon petit bout de la lorgnette, à travers les 9 billets de l’histoire que j’y ai inventée. Le présent billet fait office d’introduction du projet et du premier texte que j’y ai publié. Chaque texte publié ici sera suivi d’un commentaire de ma part sur son écriture. Le 9e texte sera suivi d’une conclusion sous la forme d’un bilan personnel, avec remerciements aux personnes qui ont organisées ce projet à la complexité insoupçonnée.

Chaque blogueur disposait d’un livret illustré contenant une carte des environs, un plan détaillé de l’auberge (RdC, 1er et 2e étage), les horaires des petits-déjeuners et repas, et les règles du jeu. En voici un extrait :

Les personnages sont soit des clientes ou clients, soit des membres du personnel de l’auberge. Chaque auteur a connaissance des textes écrits par les autres. Mais dans le récit, les personnages n’ont pas connaissance des textes des autres personnages. C’est un petit exercice de dissociation, qui fait tout le sel de ce jeu.
[…]
De façon naturelle, durant leur séjour, les personnages se croisent, se parlent et vivent divers événements, bénins ou non. Ces événements peuvent impliquer d’autres occupants de l’auberge. Il y a des interactions simples et des interactions plus lourdes qui peuvent impacter fortement le récit d’autres personnages.

Mon personnage :
C’est la première fois que j’écris une œuvre de fiction. C’est aussi la première fois que je découvre la difficulté d’inventer un personnage : lui trouver un caractère, une identité, un sexe, une personnalité, des sentiments, des idées politiques, etc. J’ai donc cédé à la facilité : ce personnage, ce sera moi. Et sur les conseils de l’organisatrice du projet dont je suis le blog depuis longtemps, j’ai changé mon pseudonyme Zythom pour le prénom Vincent.

Pendant les trois semaines (temps réel synchrone au temps de l’histoire) que j’ai passées à l’auberge, j’ai donc été Vincent.

Qui est Vincent ? Je vous l’ai dit, c’est moi. Voici donc la présentation du personnage Vincent, pour les participants de l’aventure : Vincent Mem, 56 ans est un informaticien un peu fatigué. Passionné par tout ce qu’il entreprend, un peu timide, bousculé par son implication dans la vie politique de sa commune, par les fantômes de ses anciens dossiers d’expertises judiciaires, il souhaite faire le point sur lui-même lors d’un séjour solitaire dans cette auberge qu’il a découverte sur internet.

Je jette quelques idées sur mon brouillon d’histoire, et je commence le premier billet. L’exercice est plus difficile que je ne pensais : il faut un titre (ça, ça va), un résumé, puis le billet. Le résumé est lu avant de lire le billet, et il est relu avant la lecture des billets suivants pour permettre au lecteur de rapidement se replonger dans l’histoire du personnage, qu’il a pu oublier (car il y a beaucoup de personnages !). Il ne faut pas spoiler, mais il faut pouvoir rappeler. Diantre.

Là aussi, pour le premier texte, j’ai fait au plus simple : le résumé est la présentation du personnage.

Le texte s’intitule : “Repli sur soi ou renaissance ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.