Savoir s’arrêter : le courrier

Pour faire suite au billet “Expert judiciaire : savoir s’arrêter‘, voici le courrier que j’ai envoyé en décembre 2019 :

Je dois reconnaître que cela m’a fait quelque chose de poster ce courrier…

PS1 : Le titre “Mme LE conseiller” n’est pas de moi, mais correspond au souhait du conseiller concerné.

PS2: Le tableau ne reprend pas le nombre d’expertises privées, car celles-ci sont missionnées par les avocats et non par les magistrats (la courbe est sensiblement inversée).

PS3: Je modifie le sous titre de ce blog, en remplaçant “blog d’un informaticien expert judiciaire” par “blog d’un informaticien ancien expert judiciaire”. Une page se tourne, ce qui ne m’empèchera pas de continuer à parler d’expertise judiciaire.

5 réflexions sur « Savoir s’arrêter : le courrier »

  1. Cher Zythom,
    Je ne sais pas comment vous exprimer tout mon respect.
    Merci d’avoir fait ces efforts pour aider la justice, et merci de nous avoir fait partager ces expériences.
    Je vous souhaite “tout de bon !” comme disent les habitants de ce coté du Léman.

    P.S. Si vous avez des contacts avec Maître Eolas ou Maître Mô. Dites-leur qu’ils me manquent…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.